Le balancier

 
     


De pendule à balancier

La connaissance et l'utilisation du pendule pour mesurer le temps remontent à Galilée vers 1640. Mais il fallut attendre les progrès introduits par le hollandais Huygens en 1656 pour son utilisation dans l'horlogerie.


Échappement de Galilée


 

   


 


De 1680 à 1830 le pendule en forme de poire (voir image de droite) au bout d'une chaîne se balance à l'arrière des poids.

Le pendule lenticulaire est typique de la troisième génération (de 1820 à 1860). Pour les premières horloges de la troisième génération le pendule est encore placé à l'arrière, à partir de 1835 - 1840 il est placé devant les poids.



Pendules

   



Lyre


Le balancier de type lyre (image de gauche) est caractéristique de la quatrième génération (de 1850 à 1915). Il est devenu un élément de décoration à part entière. Une lentille polie est fixée sur une grille de 5 à 11 tiges de fer ou de laiton.

Enfin, à partir de 1860 apparaissent des balanciers de plus en plus luxueux, mesurant de 25cm à 35 cm de large (voir image de droite).

 

 

Pour voir la suite, cliquez ici.



Extrait d'un catalogue  d'un fabriquant de Morbier.
 

   

 

Mots clefs : Morez, Morbier, Horloge Comtoise, mécanique, traité d'horlogerie de Antoine Thiout 1741 Vesoul.
 

UhrenH@nse
Auteur : Emil Hänseler
Traduction FB

2008 © FB