Les 4 générations de
 Morez 4/4

 
     


La quatrième génération de 1850 env. à 1915

La modification la plus significative de cette génération est le balancier (voir photo à droite).
Cette pièce qui servait jusqu'alors uniquement à faire fonctionner l'horloge deviens un élément de décoration. 
Le balancier se compose d'un faisceau composé de 5 à 11 tiges de laiton ou de fer sur lequel est fixé un gros pendule lenticulaire et une lyre.

L'inscription "marque déposée" indique l'industrialisation croissante de la production.  Les orifices utilisés pour remonter l'horloge sont situés en dehors du cadran.

 

   


La "lunette" :

Une nouvelle forme apparaît aussi dans la quatrième génération d'horloges : la "lunette" (voir photo à droite).

Un anneau de laiton poli entoure le cadran. Le boîtier en bois contenant le mécanisme est visible. Cette horloge est souvent utilisée dans les écoles et autres bâtiments publics. Les collectionneurs la surnomme l'horloge de gare.


   



Horloges Comtoises - horloges de parquet :

Après 1860 les horloges Comtoises prennent de l'importance. Le balancier large de 25 à 35 cm est luxueusement décoré. La décoration de ces balanciers est dessinée par des créateurs à Paris, motifs galants, paysages et motifs floraux.

A gauche : Comtoise Louis XVI, caisse en bois dur, Bourgogne. Horloge de la 2ème génération, balancier non visible.

Première à droite : Comtoise, caisse en bois de sapin, peint, Morez 19ème siècle. Horloge de la 4ème génération avec large balancier.

Seconde à droite : Comtoise, caisse en bois de sapin, peint, Morez 19ème siècle. Horloge de la 3ème génération avec un pendule lenticulaire.


   
Mots clefs : Morez, Morbier, Horloge Comtoise.


Pour voir la Morez et la politique, cliquez ici

UhrenH@nse
Auteur : Emil Hänseler
Traduction FB

2008 © FB