Le sentier de découverte de la Bienne

 
     

 

Gorges de la Bienne :

Ici, en aval de la ville de Morez,  commencent les gorges de la Bienne. Ces gorges, généralement mal connues (sauf par les pêcheurs) sont creusées par les eaux encore tumultueuses du torrent.

Entre Morez et Saint-Claude, les villages situés sur le plateau qui surplombe le torrent n'ont que rarement accès à l'eau, car les gorges sont profondes de 300 à 400 mètres. La rives de la Bienne sont isolées et encore sauvages.

Brumes matinales et la Bienne :


   

 
Le viaduc du Saillard et le pont du Diable :
Viaduc du chemin de fer Morez - Saint-Claude
(cliquer sur l'image).


Découverte :

Le sentier de découverte de la Bienne permet d'explorer les premiers kilomètres des gorges. Il permet de découvrir plusieurs aspects de la rivière et de l'histoire locale :

- la circulation de l'eau dans un sol calcaire (résurgence du Trou Bleu)
- la vie aquatique
- le flore d'une forêt de versant
- la gestion de l'eau (station d'épuration)
- l'utilisation des forces du torrent par les premiers moulins et ateliers (la Doye Gabet)
- un viaduc"inédit" : le viaduc du Saillard

Attention : il n'est plus possible de passer d'une rive à l'autre de la Bienne car les passerelles sont endommagées.

Les eaux étales du Trou Bleu rejoignent les remous de la Bienne :


Portes
Des sculptures modernes sont exposées
 par endroit sur le parcours.

Mots clefs : Morez, Jura, la doye Gabet, Le Trou bleu, la forêt de versant, les viaducs, ruisseau du Saillard, oeuvres artistiques, Fanny Gagliardini, Michel Coignoux, Daniel Nicod, Régina Lemoigne, Jean-Bernard Butin, ecluse Cochet, peche, truite, pêche à la mouche, viaduc saillard, source.

 

   

2009 © FB